b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > BioWinTech : de nouveaux implants intra-oculaires

BioWinTech : de nouveaux implants intra-oculaires

13/02/2013

Créée en mars 2012, la start-up BioWinTech développe des implants intra-oculaires qui pour la première fois seront revêtus d’un traitement capable d’inhiber la prolifération cellulaire qui peut être à l'origine de cataracte secondaire. Le procédé chimique de greffage utilisé est issu d’un laboratoire de l'Iramis au CEA-Saclay. Un accord vient d'être signé en BioWinTech et l'Iramis pour de nouveaux travaux de recherche.

Comment revêtir un implant intra-oculaire d'un matériau polymère plein de promesses, mais opaque ? C’est le défi que les chercheurs du laboratoire de chimie des surfaces et interfaces ont relevé. Ils ont réussi à obtenir un revêtement polymère suffisamment mince pour être transparent et à le greffer sur des implants intra-oculaires classiques. Le procédé a été breveté en juin 2012 par le CEA et BioWinTech.

Le fondateur de BioWinTech, Maxime Oudin, a conclu en janvier 2013 un accord de collaboration avec le CEA. L’objectif de ces travaux de recherche prévus pour un an est d’améliorer la qualité du revêtement et la méthode de contrôle des couches minces obtenues. Il est en effet nécessaire de disposer de moyens de contrôle adaptés à une production industrielle à bas coût. En parallèle, Laurent David, l’associé biologiste de Maxime Oudin, est chargé de tests in vitro et BioWinTech réalise les tests de prolifération cellulaire grâce à un plateau technique dédié.

La start-up BioWinTech a été lauréate du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologie innovante 2012. Elle a également bénéficié d’un financement du Labex NanoSaclay et du programme transversal du CEA « Technologies pour la santé ».

 
 

Pour en savoir plus :

La vidéo Biowintech sur Youtube : http://youtu.be/K9Wq44G6FrY

Le site de la Direction des sciences de la matière du CEA dont dépend l'Iramis