b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités du CEA > Communiqué de presse : Déclaration d'événement significatif au CEA Saclay à la suite du stationnement prolongé de sources radioactives en attente de reconditionnement

Communiqué de presse : Déclaration d'événement significatif au CEA Saclay à la suite du stationnement prolongé de sources radioactives en attente de reconditionnement

05/02/2016

A la fin du mois d’août 2015, le CEA Saclay a réceptionné sur son site trois conteneurs de sources[1] de Cobalt 60 de haute activité en provenance du Canada. Ces sources étaient destinées à remplacer les sources usagées de l'une de ses installations de recherche, l’irradiateur Poséidon.

Avant d’être livrées à cette installation, ces sources devaient faire l’objet d’un contrôle de non-contamination et être reconditionnées en conteneur immergeable par la société CIS Bio international. Installée à Saclay à côté du CEA, cette société est en effet équipée d'une cellule "Très Haute Activité" (THA) à même d'accueillir ce type d'opérations. Pour des raisons d'ordre administratif (couverture d’assurance de la société CIS Bio), cette opération n’a pu débuter qu'au mois d’octobre.

Durant la période de préparation de cette opération, la remorque de transport des sources a été stationnée à l’intérieur des clôtures de l'une de ses installations nucléaires de base, le réacteur de recherche Osiris (INB 40), afin de placer les conteneurs dans une zone du centre bénéficiant d'une sécurité renforcée. Pendant cette période de stationnement, le véhicule est resté dans les conditions requises pour le transport sur voie publique, avec toute la protection associée.

Informée de cette situation, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) considère que le positionnement de ce véhicule au sein de l’INB 40 ne relevait pas d’une opération nécessaire au fonctionnement du réacteur OSIRIS tel que mentionné dans son décret d’autorisation de création du 8 juin 1965. Cet écart est déclaré par le CEA au titre d’un événement significatif pour la sûreté classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Cet événement n’a pas eu de conséquence pour la sûreté des installations, la radioprotection des personnels, du public et de l’environnement.
 

[1] Le terme de "source" désigne de la matière contenant une quantité plus ou moins importante d’atomes radioactifs dont le rayonnement est utilisé pour satisfaire les besoins de la recherche, de l’industrie, ou de la médecine. La radioactivité étant un phénomène qui décroit avec le temps, ces sources finissent par être moins efficaces et doivent être changées.

 
 
 
 
 
 

L'INB 77 et son irradiateur Poséidon :

Créée en 1972, l’INB 77 est une installation dédiée aux études de qualification de matériaux et d'équipements pour les réacteurs nucléaires et à la radio-stérilisation de produits à usage médical. Elle abrite plusieurs irradiateurs dont Poséidon qui utilise des sources de haute activité de cobalt 60 (60Co), permettant de soumettre les échantillons à de fortes doses de rayonnements ionisants. L’irradiateur Pagure et l’accélérateur Van de Graaf Vulcain le complètent dans ses fonctions.

 

L'INB 40 et son réacteur Osiris

Mis en service en 1966, Osiris est un réacteur de type piscine d'une puissance de 70 mégawatts thermiques, destiné à la réalisation d'irradiations technologiques de matériaux de structure et de combustibles et à la production de radioéléments en vue d’applications industrielles et médicales. Il a été mis à l’arrêt le 16 décembre 2015, conformément à la décision du gouvernement prise en juillet 2014.