b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > De l'impression à jet d'encre pour des circuits électroniques

De l'impression à jet d'encre pour des circuits électroniques

18/07/2013

Les chercheurs de l'Iramis à Saclay a mis au point un procédé très innovant de métallisation des polymères par impression jet d’encre. Cette technologie de fabrication rapide et à très bas coût est particulièrement adaptée aux objets micro-électronique souple pour lesquels des pistes métalliques (antenne notamment) doivent être réalisées.



Aujourd'hui, l'internet des objets compte près de dix milliards d’ « étiquettes » communicantes. Ce nombre pourrait atteindre trente milliards en 2020, selon ABI Research. Cette progression ne sera possible qu’avec l’émergence de techniques de fabrication à très bas coût, en particulier pour la micro-électronique souple.

Une équipe de l’Iramis a adapté un procédé de greffage chimique de polymère sur plastique pour réaliser des pistes métalliques, semblables à celles d’une antenne RFID. Elle a pu apporter des remèdes aux maux dont souffre la technique actuelle d’impression par jet d’encre. Celle-ci requiert en effet une température élevée, incompatible avec un support plastique, et l’adhésion du métal sur le plastique est médiocre.

Le procédé breveté par l’Iramis se déroule en deux temps pour éviter que les buses de l’imprimante se bouchent : impression par jet d’encre sur plastique, puis polymérisation du réactif contenu dans l’encre, activée sous éclairement. Sur le polymère greffé, des sels métalliques en solution catalysent enfin la croissance d’une couche métallique à température ambiante, sans étape électrochimique. Et la couche métallique adhère parfaitement au plastique…

 
 

Pour en savoir plus :

L’information sur le site de l'Iramis

L’information sur le site de la Direction des Sciences de la Matière