b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > GENCI et le CEA s’associent pour commander un supercalculateur Bull NovaScale pour accélérer l’innovation et la recherche fondamentale

GENCI et le CEA s’associent pour commander un supercalculateur Bull NovaScale pour accélérer l’innovation et la recherche fondamentale

22/04/2008

Le nouveau supercalculateur est conçu autour d’une architecture hybride pour répondre à la fois aux besoins des applications de production et de recherche. Il porte à plus de 300 Téraflops la puissance du complexe de calcul scientifique du site de Bruyères le Châtel qui devient ainsi le premier d’Europe dans le domaine civil

Paris, le 22 avril 2008 - GENCI et le CEA s’associent pour commander un supercalculateur Bull NovaScale® pour accélérer l’innovation et la recherche fondamentale. Il sera utilisé par la communauté de la recherche française dans des domaines majeurs comme la climatologie et le développement durable, la recherche spatiale et l'aéronautique, l'énergie, les sciences de la vie et de la matière.

Conçu et développé par Bull, ce supercalculateur est doté d’une architecture hybride permettant à la fois de fournir une grande puissance en production et de servir de plate-forme de recherche sur une architecture nouvelle basée sur l’utilisation pour le calcul scientifiques de processeurs développés pour le graphique et les jeux (GPU). Cette première machine hybride en Europe est le résultat des travaux de R&D menés par Bull, les experts du CEA et leurs partenaires dans le cadre du Pôle de compétitivité SYSTEM@TIC PARIS-REGION.

Avec ce nouveau supercalculateur, la puissance globale du complexe de calcul scientifique de Bruyères le Châtel atteindra plus de 300 Téraflops, ce qui en fera dans le domaine civil le premier site d’Europe.

Une architecture associant Linux et logiciels libres
L’architecture conçue par Bull associe des serveurs spécialisés et des serveurs « généralistes » au sein d’un grand cluster. L’objectif est en effet de répondre à des besoins à la fois de production et de recherche, tout en offrant les facilités d’utilisation d’un système unique. « Bull Advanced Server », la pile logicielle mise à la disposition des ingénieurs par Bull, fait un large appel au monde de l’Open Source, gage d’ouverture pour les différentes communautés d’utilisateurs, à l’inverse des systèmes propriétaires.

Le nouveau supercalculateur Bull NovaScale est un cluster associant 1068 nœuds « généralistes » de 8 cœurs chacun - des processeurs Intel® - développant une puissance de 103 Téraflops et 48 nœuds GPU de 512 cœurs chacun apportant une puissance supplémentaire théorique de 192 Téraflops.

Les applications, qu’elles s’exécutent sur les processeurs généralistes ou sur les GPU, ont accès à une mémoire de 25 Téraoctets. Elles ont également accès au travers du système de fichier « Open Source » Lustre® à l’ensemble de la capacité de stockage du CCRT portée à 1 Pétaoctets de disques.

Le supercalculateur sera déployé au début de l’année 2009.

« Cette commande s’inscrit pleinement dans notre stratégie de financer et de mettre en place les infrastructures de calcul nécessaires au développement de la recherche scientifique. Elle témoigne de l’importance qu’accorde le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche au calcul haute performance comme technologie essentielle pour accélérer l’innovation et renforcer la compétitivité » souligne Catherine Rivière, Présidente de GENCI.

« L’acquisition d’un supercalculateur Bull fait suite à la demande de nos utilisateurs de disposer d’une très grande puissance pour leurs applications de la recherche » déclare Christophe Béhar, Président du CCRT. « En proposant une machine unique mais hybride, la réponse de Bull nous est apparue parfaitement adaptée à la diversité de nos applications, tout en garantissant une infrastructure ouverte et non propriétaire, avec un coût d’acquisition très compétitif ».

« Le choix de GENCI, qui regroupe en son sein le CEA, le CNRS et les Universités françaises, nous honore particulièrement. Il vient confirmer la pertinence de notre stratégie dans le calcul haute performance : développer des solutions qui s’appuient sur les meilleurs standards pour associer performance, ouverture et compétitivité. C’est cette stratégie qui a permis à Bull en moins de 4 années d’atteindre sa dimension actuelle, avec plus de 100 clients, dans 15 pays et sur 3 continents » déclare Philippe Miltin, Vice-Président de la Division Produits et Systèmes de Bull.

Voir aussi :