b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Mimer la nature et maitriser les nanos-objets

Mimer la nature et maitriser les nanos-objets

10/05/2011

Les travaux d’une équipe à laquelle participe les chercheurs du CEA-iBiTec-S, ont montrés qu’il est possible, en s’inspirant de la nature, de produire des nanotubes organiques d’un diamètre parfaitement contrôlé. Ces nanotubes pourront servir de nano-moules, comme la vie sait déjà le faire.

En s’inspirant de la nature, des chercheurs de l'Institut de biologie et de technologies de Saclay (iBiTec-S), du CNRS et du laboratoire pharmaceutique Ipsen ont récemment montré, en utilisant le synchrotron Soleil, qu’il est possible de produire des nanotubes de peptides d’un diamètre parfaitement contrôlé.  
Le synchrotron Soleil    
 

Les chercheurs se sont intéressés au Lanréotide, un analogue de la Somatostatine, une hormone naturelle classiquement utilisé comme médicament. Dans l’eau, ce peptide possède la propriété de s’assembler en molécules, qui s’associent à leur tour pour former des nanotubes de diamètre défini.

Ce type de structures auto-assemblées constitue une approche intéressante pour la synthèse de nanomatériaux, car dans ces systèmes, la forme et la taille sont principalement conditionnées par la structure des briques de base.

 
     
La nature utilise déjà des nanotubes organiques comme moules, pour les dents par exemple, ou pour l'enveloppe siliceuse des diatomées. En agissant de la même façon, les chercheurs ont montré qu’il est possible de maîtriser la production de nanotubes de silice de diamètre spécifique. Une avancée qui ouvre la voie à de nombreuses applications en nanotechnologies, comme les fibres optiques ou la nano-filtration.  
 

Pour en savoir plus : l'information complète sur le site de la direction des sciences du vivant