b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Planck remet en cause la répartition de la masse dans l'Univers

Planck remet en cause la répartition de la masse dans l'Univers

18/04/2013

Les chercheurs de l'Irfu au CEA-Saclay ont joués un rôle majeur dans l’établissement d’un catalogue d’amas de galaxies à partir des données du satellite Planck. Ce catalogue montre que la répartition de la matière de l'Univers est différente selon les méthodes que l'on utilise pour la mesurer. Cette différence pourrait s'expliquer par l'hypothèse de neutrinos, particules élémentaires dont les masses n'ont pu encore être déterminées, plus massifs que ce à quoi on s'attendait.

Distribution sur le ciel des 1227 candidats amas (points rouges) détectés par Planck.Crédit Planck (ESA)
Un des produits phares du satellite Planck (ESA), le catalogue d’amas de galaxies détectés dans les cartes du fond diffus de l'univers, vient d'être mis à la disposition de la communauté scientifique, le 21 mars 2013, en même temps que les premiers résultats cosmologiques du satellite. Basé sur 15 mois d’observation de l’ensemble du ciel aux ondes millimétriques, ce catalogue, qui contient 1227 amas de galaxies, a été établi grâce au rôle majeur des scientifiques du Service de Physique des Particules (SPP) et du Service d'Astrophysique-AIM de l'Irfu au CEA-Saclay. Par l'analyse des perturbations que subit la lumière du fond diffus en traversant ces amas, les chercheurs ont pu déterminer de façon indépendante la répartition de matière dans l'univers. Surprise, cette répartition semble différente de celle déterminée à partir du fond diffus lui-même. Une différence qui pourrait s'expliquer par l'existence de neutrinos massifs. Les plus petites des particules dont les masses n'ont pu encore être déterminées pourrait ainsi modifier la répartition de la matière dans l'Univers et influencer la formation des amas de galaxies, les plus gros objets de l’Univers.
   
 
 

Pour en savoir plus :

L'information complète sur le site de l'Irfu