b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Température et teneur en CO2 auraient augmenté ensemble dans le passé

Température et teneur en CO2 auraient augmenté ensemble dans le passé

11/03/2013

L'augmentation de température en Antarctique durant la dernière déglaciation se serait produite en même temps que l'augmentation de la concentration en dioxyde de carbone (CO2). Cette découverte a été effectuée par une équipe européenne menée par des chercheurs dont ceux du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement au CEA-Saclay.

Une récente étude publiée dans la revue Science et réalisée à partir de l’analyse de carottes de glace issues de cinq forages en antarctique, suggère que le CO2 pourrait être responsable de ce réchauffement. Les paléoclimatologues ont étudié des carottes de glace extraites de cinq forages antarctiques avec une méthode inédite. Ils ont déduit la profondeur de piégeage des gaz atmosphériques d’une analyse fine de l’azote des bulles d’air. Celles-ci sont en effet d’autant plus riches en azote 15 qu’elles ont été piégées en profondeur.

 
Selon leurs résultats, le CO2 et la température antarctique ont varié en même temps à la fin du dernier âge glaciaire, à 200 ans près. Cette découverte montrerait que le CO2 a été responsable, au moins en partie, du réchauffement en Antarctique à la fin du dernier âge glaciaire. Cependant, de nouvelles données et de nouvelles simulations seront nécessaires pour déterminer précisément les différentes contributions à ce réchauffement climatique naturel du passé. Les scientifiques ont d’ailleurs prévu d’étudier d’autres périodes avec ces mêmes méthodes.
 
 

Pour en savoir plus :

L'actualité sur le site du CEA