b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Un peu de Saclay dans le plus grand télescope du monde

Un peu de Saclay dans le plus grand télescope du monde

19/12/2012

Le conseil de l'Observatoire européen austral (ESO) qui s'est tenu début décembre 2012 a définitivement accepté le projet du Télescope Géant Européen (E-ELT), dont le miroir de 39,3 mètres de diamètre fera de lui le plus grand télescope du monde observant dans le visible et l'infrarouge.

Le service d'Astrophysique de l'Irfu au CEA-Saclay participe à la construction du spectro-imageur Metis, un des instruments scientifiques au foyer du télescope géant.

Le Télescope Géant Européen (E-ELT) sera quatre à cinq fois plus grand que les équipements de pointe actuels de ce type et collectera environ quinze fois plus de lumière. Sa taille est également supérieure aux deux autres télescopes géants en projet : le « Thirty-Meter Telescope » et le « Giant Magellan Telescope ».

L'E-ELT sera construit au sommet du Cerro Amazones, une montagne de 3060 mètres d'altitude dans la partie centrale du désert d'Atacama au Chili, à quelques 130 kilomètres au sud de la ville d'Antofagasta et à environ 20 kilomètres du Cerro Paranal où se trouve déjà le très grand télescope (VLT) de l'ESO.

Le spectro-imageur Metis à la construction est issu en droite ligne des instruments infrarouges déjà réalisés par les astrophysicnes de l'Irfu au CEA-Saclay comme la caméra VISIR installé au VLT ou l'instrument MIRI qui équipera le télescope spatial JWST. Il permettra d'observer à haute résolution dans le domaine infrarouge moyen, couvrant un domaine de longueur d'onde de 3 à 13 microns. Metis sera muni de dispositifs de coronographie destinés à masquer les sources brillantes pour révéler les astres les plus faibles comme les planètes autour des étoiles.

 
 

Pour en savoir plus :

L'actualité sur le site de l'Irfu

Le page de l'ESO consacré à l'EELT.