b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Une chercheuse de Saclay lauréate des Bourses L’Oréal « Pour les femmes & la science »

Une chercheuse de Saclay lauréate des Bourses L’Oréal « Pour les femmes & la science »

10/09/2012

Pour la 6ème édition des bourses L’Oréal France - Unesco - Académie des sciences « Pour les Femmes et la Science », 25 jeunes femmes, doctorantes en science du vivant ou de la matière, viennent d’être primées. Quatre d'entre elles travaillent dans des laboratoires du CEA, dont Françoise Rému qui est astrophysicienne au Service d'astrophysique de l'Irfu à Saclay.

Les recherches de Françoise Rému

Depuis 1995 et la découverte de la première exoplanète, planète orbitant autour d’une autre étoile que le Soleil, plus de 770 autres ont été observées. Seules cinq potentiellement habitables, c’est-à-dire répondant à un ensemble de critères caractérisant la capacité d’une planète à accueillir la vie, en font partie. L’étude de ces critères requiert une fine compréhension des processus physiques sous-jacents, notamment des phénomènes de marée qui jouent un rôle important dans l’histoire passée et le devenir d’une planète. C’est en convertissant en chaleur l’énergie cinétique liée aux mouvements des composantes d’un système planétaire que la dissipation de marée en modifie les paramètres orbitaux et rotationnels.

A 30 ans, spécialisée en physique stellaire et planétologie, Françoise Rému a fait de ce phénomène de marée dans les systèmes de planètes géantes et les exoplanètes son thème de recherche. Elle s’intéresse en particulier au rôle des noyaux solides des planètes géantes dans la dissipation de marée. Plus généralement, elle a entrepris la construction de modèles tenant compte de la structure et la dynamique internes des corps célestes. Ses recherches représentent un élément indispensable pour savoir à terme si les planètes ont été habitables ou vont l’être.

  • Son parcours

Si au début de ses études, Françoise Rému s’est orientée vers les mathématiques pures par goût pour la théorie, ce n’est qu’après avoir assisté à un cours d’ouverture en astrophysique qu’elle a décidé de s’y spécialiser. Après une licence à l’université Pierre et Marie Curie Paris VI en mathématiques, elle intègre ensuite l’Observatoire de Paris où elle fait un master d’astronomie, astrophysique et ingénierie spatiale.

 
 

Pour en savoir plus :

Retrouvez toutes les lauréates sur le site du CEA.

 
 
Les Bourses L’Oréal

Depuis 1998, les Bourses L’Oréal récompensent des femmes scientifiques de talent dans plus de 40 pays pour l’excellence de leurs recherches mais également pour leur engagement auprès des Hommes et de la planète. A travers ce programme, L’Oréal s’engage d’une part à promouvoir et célébrer la cause des Femmes dans leur domaine d’étude mais également à encourager les jeunes filles qui hésitent à s’orienter dans les matières scientifiques, à surmonter les préjugés et clichés parfois encore tenaces.