b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Une super cyanobactérie productrice d'hydrogène

Une super cyanobactérie productrice d'hydrogène

28/05/2014

Les cyanobactéries produiront-elles un jour de l'énergie de façon durable ? C'est dans cet objectif qu'une équipe de l'Institut de Biologie et de Technologies de Saclay (iBiTec-S) a créé des mutants qui surexpriment les 11 protéines nécessaires à la photoproduction d'hydrogène, et sont capables de produire 20 fois plus d'hydrogénase active que la souche sauvage.

Grâce à leur puissante photosynthèse, les cyanobactéries utilisent l'énergie solaire pour assimiler d'énormes quantités de CO2, et produire une gigantesque biomasse.

De nombreux laboratoires tentent d'utiliser les cyanobactéries pour la production durable de biocarburants, tout en dépolluant les eaux et gaz industriels. L'un des biocarburants d'intérêt est l'hydrogène, car ce gaz très énergétique brule proprement en ne produisant que de l'eau. Cependant, les cyanobactéries naturelles ne synthétisent que faiblement les 11 protéines nécessaires à la photoproduction d'hydrogène.

Les chercheurs de l'iBiTec-S ont développé des mutants de la cyanobactérie modèle Synechocystis capables de surproduire ces protéines de façon constitutive ou régulée par la température. Ces mutants sophistiqués produisent 20 fois plus d'hydrogénase active que la souche sauvage (figure). C'est la première fois qu'autant de protéines sont surproduites simultanément chez une cyanobactérie.

 
 

Pour en savoir plus :

L’actualité sur les pages internet de l'iBiTec-S.

La vidéo de la conférence Cyclope de Corinne et Franck Chauvat : Cyanobactéries : des origines de la vie à la conquête de l’espace