b1
   ENGLISH
 Contacts  
 Accès
 

> Accueil > La recherche > Actualités scientifiques de Saclay > Vient-on de découvrir le boson de Higgs ?

Vient-on de découvrir le boson de Higgs ?

05/07/2012

Les résultats préliminaires obtenus par les expériences Atlas et CMS du Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) dans le cadre de la recherche du boson de Higgs indiquent l'existence d'une nouvelle particule dans la région de masse autour de 126 GeV. Il s'agit d'un boson dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du célèbre boson de Higgs. Bien que des analyses complémentaires soient nécessaires pour en établir la nature exacte, cette découverte représente une étape cruciale dans la compréhension de l'univers et de la matière.

Dès les années 80, les équipes de l'Irfu du CEA-Saclay ont été parmi les premières à proposer des concepts pour les grandes expériences Atlas et CMS. Pendant plus de dix ans, par le calcul et l’ingénierie, elles ont pris part à leur conception et à leur réalisation, ainsi qu’à celles de composants essentiels de l’accélérateur, et les font vivre depuis depuis septembre 2008.

Signature révélant la présence possible d’un boson de Higgs dans le détecteur Atlas. (mai. 2012) ©ATLAS/CERN

Les résultats présentés aujourd’hui sont qualifiés de préliminaires. Ils reposent sur les données recueillies en 2011 et 2012, les données de 2012 étant toujours en cours d’analyse. Ils devraient pouvoir être publiés vers la fin du mois de juillet. Une représentation plus complète des observations faites aujourd’hui se dégagera plus tard dans l’année, lorsque les expériences auront reçu du LHC davantage de données.

Il s’agira ensuite de déterminer la nature précise de la particule et son importance pour notre compréhension de l’Univers. Ses propriétés sont-elles celles qu’on s’attendait à trouver dans le boson de Higgs tant attendu, le maillon manquant du Modèle standard de la physique des particules ? Ou est-ce quelque chose de plus exotique ? Le Modèle standard décrit les particules fondamentales dont nous sommes faits, comme toute chose visible dans l’Univers, ainsi que les forces qui les unissent. Il s’avère toutefois que l’Univers visible ne représente pas plus de 4 % environ de l’ensemble. Une version plus exotique du boson de Higgs pourrait nous permettre de comprendre les 96 % de l’Univers qui restent obscurs.

  source communiqué de presse du Cern
 
 
L'histoire du LHC : Philippe Chomaz, directeur de l'Irfu, nous raconte l’origine et la construction du LHC, le plus grand collisionneur de particules au monde, situé sous terre entre la France et la Suisse. L’occasion de comprendre toute l’implication des organismes de recherche français, notamment le CEA, dans la traque du Boson de Higgs et la compréhension de notre Univers. Durée:3'10 | Date: 4 Juillet 2012.
 
 
La traque du Boson de Higgs :Bruno Mansoulié, physicien de l'expérience Atlas à l'Irfu nous explique comment les scientifiques traquent le Boson de Higgs, et quelle a été la découverte révélée par ATLAS, détecteur de particules du LHC. Durée:1'57 | Date: 4 Juillet 2012.
 
 
Les détecteurs pour traquer le Boson de Higgs: Gautier Hamel de Monchenault,physicien de l'expérience CMS à l'Irfu, nous explique comment fonctionne le détecteur CMS. Ce dernier a permis avec le détecteur ATLAS de découvrir une nouvelle particule. Durée:2'47 | Date: 4 Juillet 2012
 
 
 

Pour en savoir plus :

Le communiqué de presse sur le site du Cern.

L'information sur le site du l'Irfu.

L'information sur le site du CEA.

L'information sur le site LHC-France.